Lors de mes consultations de sophrologie et de coaching, ou en formation, quand je demande à mes patients et stagiaires s’ils connaissent les émotions primaires, ile me répondent bien souvent par la même phrase : « Oui, il y a des émotions positives et des négatives ». J’aime répondre alors « qu’est ce qu’une émotion négative ? ». Et le débat est lancé !

 

Les émotions dites négatives sont bien souvent vécues comme telles en lien avec les manifestations physiques qui y sont associées. Encore faut-il les reconnaitre ! On aimerait souvent ne jamais être triste, en colère ou apeuré. Pour certains, faire face aux émotions des autres est une difficulté.

Parfois même, je rencontre des personnes qui ne sont pas connectées à leurs émotions, qui les refoulent ou qui ne savent pas les identifier.

Par cet article, nous allons voir quelle est l’utilité des émotions, comment les reconnaître et s’en servir, et quelles sont les méthodes qui peuvent nous aider à les gérer.

 

Les émotions comme outil d’aide à la connaissance de soi 

Avant de savoir gérer une émotion, il faut d’abord savoir de quoi on parle. Alors installez-vous confortablement et faites connaissance avec madame Émotion.

Le mot « émotion » trouve ses racines dans le latin :

  • « Motio » => « mouvement »
  • « E » => « qui vient de »

L’émotion permet de mettre en mouvement l’individu, par rapport à un stimuli interne ou externe. Indéniablement lié au mental et au corps, l’émotion est stimulée par le mental, et va mettre le corps en mouvement pour faire face ou s’adapter à une situation. Elle sera vécue de façon plus ou moins intense selon le vécu de chacun. Face à une situation donc, nous vivrons tous l’émotion de façon différente.

Apprenons déjà à les connaître. Il existe quatre émotions primaires, à partir desquelles en découlent des secondaires, voire des tertiaires :

  • La joie (la surprise, l’enthousiasme, l’euphorie…)
  • La peur (la méfiance, le doute…)
  • La tristesse (la mélancolie, la nostalgie…)
  • La colère (le mépris, l’agressivité…)

 

Vous l’aurez donc bien compris, les émotions parlent de nous, et parlent « à nous » ! Et qui plus est, elles nous demandent de nous reconnecter à nos sensations corporelles, à notre globalité, et ceci dans l’ici et maintenant.

La première étape est donc d’arrêter de fuir l’émotion, de s’y confronter et même de s’en faire une amie.

L’émotion pour (re)prendre conscience de soi

Vous avez certainement un souvenir dans lequel vous avez vécu une émotion intense. Je vous propose de vous reconnecter à ce moment :

  • Que s’est-il passé au niveau de votre mental ? Que vous-êtes vous dit à cet instant ? Avant ou après ? Quelle image vous-est venue ? A quelle partie de votre vie cet instant vous a-t-il renvoyé(e) ?
  • Qu s’est-il passé au niveau corporel ? Qu’en était-il de votre rythme cardiaque ? De la tonicité de votre corps ? Votre système nerveux s’est-il mis sous tension ou au contraire, s’est-il relâché ?

Vous voyez comment l’émotion vous invite à vous reconnecter à vous-même ? L’ignorer ou la refouler c’est comme mener un combat contre vous-même, vivre à côté de la personne que vous êtes vraiment et ne pas écouter ce que votre corps a à vous dire.

Pouvons-nous utiliser l’émotion dans le cadre d’un développement personnel ? 

Je dis oui, oui et re-oui ! Lorsque l’on comprend le message que délivre notre émotion, on n’a plus qu’à avancer.

Reprenez cette même situation et demandez-vous maintenant pourquoi cette émotion s’est manifestée ? Que vous-a-telle appris de vous ? Comment pouvez-vous réutiliser cette expérience pour l’avenir?

  • Vous avec vécu un moment de joie, comment pouvez-vous réitérer l’expérience et pour quel moment ?
  • Vous avez-eu peur ? Quelle est la vraie source de cette peur ? Sur quoi devez-vous travailler pour vivre encore plus serein ?
  • La tristesse a pointé le bout de son nez ? C’est la fin d’une période et le renouveau d’une autre. Comment allez-vous l’aborder ?
  • Vous vous êtes-mis(e) en colère ? Qu’est ce que cela a touché en vous ? A quoi êtes-vous attaché(e) et qu’est ce qui est moteur dans votre vie ?

Quelles méthodes pour vous aider ? 

 

La sophrologie

Vous reconnecter à votre globalité dans l’ici et maintenant pour mieux avancer, il n’y a rien de mieux que la sophrologie pour vous y aider.  Avec des exercices de respiration, de relâchement musculaire, de lâcher-prise mental et d’actions positives, la sophrologie sera une aide précieuse pour mieux gérer vos émotions.

La méditation

La méditation a un avantage non-négligeable : elle se pratique n’importe où et dans n’importe quelle durée. A la recherche d’une paix intérieure profonde, vous vous connectez à vous et à votre monde intérieur, ou encore à l’environnement présent par le biais de vos cinq sens. Dans la douche, en voiture, en forêt… elle vous coupe de votre mental en roue-libre et vous re-connecte à l’ici et maintenant, dans le calme et évite le débordement des manifestations des émotions.

Le coaching

Dans une démarche d’action pro-active, le coaching vous permettra de faire le point pendant votre séance guidée sur vos émotions et les raisons de leurs manifestations. Cette démarche d’actions positives vous permet de comprendre votre fonctionnement, et de réutiliser vos émotions pour une meilleure version de vous-même !

Le sport

Le sport est la méthode qui vous permet de vous réintégrer pleinement à votre corps, et d’évacuer la pression tout en faisant une pause avec les pensées envahissantes. De plus, la libération d’endorphine viendra remplacer les sensations désagréables, vous rendant plus serein pour analyser et peut-être relativiser vos émotions.

Conclusion

Les émotions sont nos amies, et je dirais même plus : les émotions sont vous-mêmes. En les conscientisant et en écoutant ce qu’elles ont à vous dire, vous augmentez votre zone de bien-être et votre connaissance de vous-même.

Et qui dit meilleure connaissance de soi, dit meilleure confiance en soi, meilleure gestion du stress et moins de barrières pour mener la vie que vous avez envie de vivre !

Alors qu’attendez-vous pour prendre rendez-vous avec vos émotions ?

Cassandra Troncale
Gérante-Fondatrice Cabinet Kaléidoscope
    Catégories : Actualités